24 juin 2010

Batterie de Socoa Ost St Jean de Luz

Le fort de Socoa, propriété du ministère de la Santé et des Sports, est sans doute le plus beau joyau à vendre par l'Etat. En 1942: En 2008: L'État vend ses biens au plus offrant : acheter le fort de Socoa, ça vous dit? Parmi les biens à vendre, le fort de Socoa, propriété du ministère de la Santé et des Sports, est sans doute le plus beau joyau. La dernière évaluation le mettait autour de 3 millions d'euros. Le maire de la cité côtière, Guy Poulou, est circonspect : « Nous attendons ce mois-ci les résultats de... [Lire la suite]
Posté par Wehrmacht64 à 19:41 - Commentaires [3] - Permalien [#]
19 juin 2010

L'Appel du 18 juin dignement commémoré

De Bayonne à Saint-Jean-de-Luz, la voix du général de Gaulle a retenti pour commémorer le 70e anniversaire de l'Appel du 18 juin. À Anglet, où une polémique est née après que le maire, Jean Espilondo, eut interdit à son opposition de déposer une gerbe au cours de la cérémonie officielle, deux cérémonies se sont succédé en présence des porte-drapeaux et des représentants d'asso- ciations. Au nom du maire, absent, Jean-Claude Paul-Dejean, conseiller municipal délégué, a dénoncé « des esprits querelleurs, l'unique souci du... [Lire la suite]
Posté par Wehrmacht64 à 10:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2010

L’Appel du 18 juin

Le 17 juin 1940, en pleine débâcle des armées françaises, Charles de Gaulle, un général de brigade nommé depuis le 5 juin sous-secrétaire d’État à la Guerre au sein du cabinet de Paul Reynaud est reçu par Churchill et apprend que le maréchal Pétain vient d’appeler à cesser le combat et de demander à Hitler les conditions d’un Armistice. Suite à cette annonce, de Gaulle exprime au Premier ministre anglais son désir de parler à la BBC, Churchill l’y autorise. Le lendemain 18 juin à 22 heures, le général lance son Appel à... [Lire la suite]
Posté par Wehrmacht64 à 19:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mai 2010

Bayonne en juin 1942

Les choses commençaient finalement à lever les yeux pour l'Armée britannique. L'offensive Bayonne a été portée sur l'élan qu'il a éprouvé à la fin de mai dans le début de juin. Gott a possédé plus de divisions que les allemands et l'utilisait dans son intérêt. Il apportait finalement ses divisions américaines fraîches dans la rixe. La bataille que des allemands las casseraient bientôt sous une attaque continue, ou ainsi Gott espérait. Après que les 2 semaines intenses de combat avec cela ont finalement apparu comme si le potentiel... [Lire la suite]
Posté par Wehrmacht64 à 19:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mai 2010

La ligne de démarcation (1940-1944)

Après l'effondrement de l'armée française en juin 1940, le nouveau gouvernement, dirigé par le Maréchal Pétain, se résigne à la défaite et demande l'armistice, le 17 juin 1940, tandis que le Général de Gaulles rejoint l'Angleterre et lance de Londres, le 18 juin, un appel pour continuer la lutte contre l'occupant nazi. Signée à Rethondes le 22 juin 1940, l'armistice franco-allemand prévoit le découpage de la France en plusieurs zones séparées par une ligne de démarcation. Le découpage de la France après l'armistice du... [Lire la suite]
Posté par Wehrmacht64 à 20:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 mai 2010

Frontière d' Hendaye sous l'occupation

Les passages de la frontière franco-espagnole se sont échelonnés depuis 1940, après la débâcle de l'Armée française. Il est certain qu'à cette époque les évasions de France furent rarissimes. Pour ceux qui tentaient l'aventure sans avoir des papiers établis pour les autoriser à entrer en Espagne, certains furent incarcérés pour un temps indéterminé avant d'être raccompagnés en France, la plupart du temps en zone encore "libre", d'autres furent refoulés sans délai. L'aventure se terminait généralement devant un tribunal ... [Lire la suite]
Posté par Wehrmacht64 à 21:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mai 2010

Les Basques pendant l'occupation

Le 27 juin 1940 les premières unités motorisées allemandes arrivent à Bayonne. En quelques jours, elles se déploient sur tout le littoral et à l’intérieur de la région. Mises à part les troupes de la douane, chargées de surveiller la frontière, et la police - la Gestapo principalement –, les troupes nazis stationnées à Iparralde se trouvaient toujours en période de repos, éloignées du front ou en cours de réorganisation. Elles ne restaient jamais trop longtemps dans le Pays. La traversée de la frontière entre les deux... [Lire la suite]
Posté par Wehrmacht64 à 13:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mai 2010

La synagogue de Bayonne

Durant la Seconde Guerre mondiale, la communauté juive de Bayonne a été durement touchée. 60 personnes, dont le grand rabbin Ernest Ginsburger ont été déportées. Deux seulement rentreront. La synagogue a été occupé par les Allemands du 22 juillet 1942 au 24 août 1944 et les dégâts ont été très importants.Une communauté juive se reconstruit après la guerre. L'entrée principale: L'intérieur: La façade: Pillage de la Synagogue de Bayonne en 1942:
Posté par Wehrmacht64 à 22:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 avril 2010

Villa "Fantaisie"

Avant la guerre, Fantaisie compte parmi ses locataires un officier britannique, M. Maul, vice président du golf de Biarritz, golf qui est situé à 20 mètres de Fantaisie. Du premier étage, on surveille très bien le green. Pendant la seconde guerre mondiale, les plus belles villas de Biarritz, surtout celles qui sont proches du Palais où siège le commandement allemand, sont occupées par l’armée allemande qui dégrade et pille les lieux, ce fut le cas pour Fantaisie. Les blockhaus de la deuxième guerre mondiale,... [Lire la suite]
Posté par Wehrmacht64 à 21:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 avril 2010

Mémoire du camp de GURS

Le plus grand camp d'internement du sud de la France Aménagé en un mois et demi sur un terrain de quatre-vingt hectares situé sur la lande de Gurs, le camp d'internement comporte à l'origine environ quatre cent baraques, et est ceint d'une double ceinture de barbelés.LES     INTERNES DE GURSA l'entrée du camp, les rails viennent s'échouer sur une dalle de béton entourée de barbelés représentant les camps de concentration et d'extermination nazis. Les réfugiés espagnols Dès avril 1939, le "centre... [Lire la suite]
Posté par Wehrmacht64 à 20:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]