La plage de Contis possède ses propres structures fortifiées, jamais étudiées, peu connues, et couvertes du « secret militaire » pour certaines. Mais toutes révèlent une nouvelle fois la singularité de Contis, véritable pont entre Born et Marensin.

Dates importantes :

1940 : classement de la zone côtière des Landes en « zone interdite ».

1942 (juillet) : Toutes les localités des Landes où se trouve une garnison sont organisées pour la défense rapprochée.

1942 (février) : démolition de certaines maisons à Contis.

1942 (décembre) : début de démolition de maison en haut de dune de Contis.

1943 : L’organisation Todt supervise la construction des lignes de défense sur la Côte Landaise.

1944 (janvier) : mission d’espionnage de la DGSS à Contis.

1944 (mai) : confirmation d’un champ de mine de 400 mètres de long à Contis.

1944 (mai) : A Contis, le Pont-Rose est piégé et miné dans les deux sens.

1944 (août) : les troupes allemandes quittent précipitamment Contis.

1944 (août) : les troupes allemandes quittent précipitamment Contis.

1945 (30 juin) : mission de déminage à Contis :Colonel Sicard & Capitaine Molinier.

1995 : Découverte à Contis du bunker R655-Ba02 en haut de dune.

2001 (décembre) découverte d’un canon Poutilov Russe au nord du 360 bd de la plage à Contis.

2014 (mars) : l’érosion fait apparaitre une plateforme de tir Flak 88mm au nord de la plage de Contis.

 

La partie du Mur de l’Atlantique située à Contis appartient ainsi à :

  • AOK1 (Zone de la Loire à la frontière franco-espagnole)
  • Küstenverteidigungsabschnitt : F
  • K.V. Unterabschnitt : Süd
  • K.V. Gruppe : Soustons

Chaque point géographique de fortification possède un code d’identification, sorte d’immatriculation, composé de lettres et de chiffres.

zonage

Source: http://www.contisplage.com/les-secrets-de-latlantikwall-a-contis/