Wehrmacht, nom commun qui en allemand signifie force de défense, fut le nom de l'armée allemande de 1935 à 1945, en remplacement du terme Reichswehr, on le trouve d'ailleurs employé officiellement dès les débuts de la République de Weimar tout comme pour désigner des forces armées étrangères. Elle comprend l'armée de terre (Heer), la marine (Kriegsmarine) et l'armée de l'air (Luftwaffe).

Wehrmacht

Après la Seconde Guerre mondiale elle fut renommée Bundeswehr (défense fédérale) pour bien marquer le changement politique car la Wehrmacht restera tristement célèbre dans l'histoire pour avoir servi la politique agressive du nazisme. En instituant aussitôt après la mort de Hindenburg le 2 août 1934 le serment solennel du soldat par lequel celui-ci s'engageait à obéir aveuglément à sa personne, Hitler créait les conditions d'une brutale politique d'expansion et d'agression: "je fais devant Dieu la promesse sacrée d'une obéissance absolue au führer du Reich et du peuple allemand, commandant suprême de la Wehrmacht, et d'engager ma vie de vaillant soldat au service de ce serment." Plus tard, ce serment servira d'alibi à bien des militaires pour justifier leur passivité face aux ordres criminels des nazis, ce qui explique l'introduction d'un article dans la Constitution de l'actuelle République fédérale, reconnaissant aux militaires le droit de désobéir à des ordres qui heurteraient leur conscience.

Bundeswehr

Le terme "Reichswehr" disparut définitivement de l'usage officiel à partir de 1935 et l'armée allemande fut désignée par le terme Wehrmacht lors de la réinstitution de la conscription.Usant de nombreuses innovations, dont notamment l'emploi du Blitzkrieg, la Wehrmacht connut un grand nombre de succès au début de la Seconde Guerre mondiale, avant d'être confrontée à une adversité plus forte (avec une sous estimation des forces de l'Union soviétique puis l'entrée en guerre des États-Unis), la défaite de Stalingrad et à un épuisement de ses propres ressources, qui l'ont conduite à une multiplication de revers et finalement à la défaite en 1945. Pensant la guerre perdue et espérant négocier une paix séparée avec les Anglo-américains, un grand nombre de généraux de la Wehrmacht organisèrent un complot pour tuer Adolf Hitler le 20 juillet 1944 . L'attentat échoua et la SS procédera sur ordre du Führer à une répression féroce, la quasi totalité des officiers ayant participé à l'attentat seront exécutés ou se donneront la mort (voir le cas d'Erwin Rommel).

Reichswehr

On compta au total 17 893 200 personnes sur une population de 80 millions d'habitants qui furent sous l'uniforme entre 1939 et 1945 ; environ 5 100 000 furent tués ou portés disparu et 5 300 000 blessés dont environ la moitié après l'attentat raté contre Hitler, donc dans les 9 derniers mois de la guerre. Il faut compter aussi les malgré-nous (Alsaciens, Mosellans, Belges des cantons de l'Est et Luxembourgeois), des territoires annexés par l'Allemagne pendant la guerre et qu'elle considérait comme ayant une population allemande, et l'incorporation de volontaires étrangers.